Comment contacter Le Parisien ?

Le Parisien est un hebdomadaire français qui intervient dans le domaine de la presse, tant écrire que digitale. Il couvre l’ensemble de la région Ile de France et traite des sujets d’actualité politique, sociale et économique d’un point de vue local.

Comment contacter Le Parisien ?

Les bureaux de la rédaction sont situés au 25, avenue Michelet 93408 Saint-Ouen Cedex. Pour joindre le standard téléphonique, vous pouvez composer le 01 40 10 30 30 (numéro non surtaxé) : en fonction du motif de votre demande, un conseiller vous orientera vers le service adéquate.

Pour toute demande relative à un abonnement (que vous soyez abonné ou que vous souhaitiez y souscrire), le service commercial répond à vos questions au 01 76 49 11 11 (coût d’un appel local) à partir de de 07h30 jusqu’à 19h00 tous les jours de la semaine (du lundi au vendredi inclus) ainsi que le samedi de 8h00 à 12h00.

Vous pouvez également remplir le formulaire de contact (http://www.leparisien.fr/contact) en précisant vos coordonnées ainsi que le motif de votre message. Une fois réceptionné par le service clientèle, un conseiller reviendra vers vous avec la réponse à votre question.

Pour les professionnels qui souhaitent faire paraître une publicité dans le journal, vous pouvez vous adresser à la régie publicitaire via les contacts suivants : le 01 41 04 97 73 et/ou le 01 41 04 97 35. Vous avez également la possibilité de consulter les conditions générales de vente ainsi que les tarifs appliqués en vous connectant sur le site Internet de Team Média (accès rapide en cliquant sur le lien suivant : http://www.teamedia.fr/contact/).

Page officielle contact Le Parisien

Bon à savoir : Pour suivre l’actualité du Parisien en temps réel, vous pouvez également vous abonner aux pages dédiées sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google Plus, Instagram, Pinterest, Snapshat, Periscope, Daily Motion et enfin Youtube). Vous pourrez ainsi poser vos questions aux conseillers via les messageries de chaque support et intervenir auprès de la communauté sur un sujet.

Le Parisien met à la disposition de ses lecteurs une application disponible sur l’AppStore et sur Android Market. Vous pourrez ainsi accéder à un contenu optimisé pour une utilisation sur Smartphone et sur tablette.

Enfin, sachez qu’il est possible de souscrire à un abonnement en ligne directement sur le site Internet : cliquez en haut à droite de l’écran sur l’onglet jaune « je m’abonne ». Vous serez alors redirigé(e) vers une page qui présente les différentes offres pour la souscription.

Donnez une NOTE à cet article (sur 5) :
[Total: 16 Moyenne: 2.4]

Ajouter votre message

Merci de ne pas mentionner votre nom de famille ou tout autre information personnelle comme par exemple votre adresse postale ou e-mail ou encore votre numéro de téléphone, vous devez prendre conscicence que votre message sera visible de tous. Cet espace vous permet de publier un message sur cette page et en aucun cas de contacter un organisme en particulier.

(10 commentaires)

  1. Mous

    Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une fraude COVID-19 mise en place par la Royal Air Maroc (RAM).
    Suite à l’annulation de mes vols Montréal-Dakar aller-retour prévus respectivement pour le 15 juillet, et le 8 août 2020, je viens, par cette lette, nourrir encore l’espoir du remboursement total et immédiat de mon argent s’élevant à 4352,83 dollars canadiens. Ce montant payé pour les billets achetés sur le site Internet de la Royal Air Maroc, j’en ai besoin immédiatement pour acheter d’autres billets d’avion afin de voyager. La Covid19 n’a pas empêché à la Royal Air Maroc de prendre mon argent immédiatement, elle ne doit donc pas l’empêcher de me le rembourser immédiatement. Deux compagnies responsables, sachant qu’elles ne pourraient pas faire voyager leurs clients, ont à la fois procédé à des remboursements et stoppé toute nouvelle vente de billet d’avion pendant trois semaines. Il s’agit de Air France et de Air Transat. La Royal Air Maroc n’a jamais cessé de vendre des billets d’avion depuis mars 2020. Non seulement, elle n’est pas en mesure de faire voyager les malheureux acheteurs qui lui font confiance, mais en plus elle refuse de rembourser le prix des billets avant 18 mois. C’est une fraude massive innommable!
    Pour ma réservation, j’ai essayé trois fois successivement de voyager avec cette compagnie qu’est la Royal Air Maroc, en changeant mes dates de départ et d’arrivée et même en rajoutant de l’argent (498,60$) au prix initial des billets d’avion. Il s’avère que la RAM est incapable de respecter son engagement de nous faire voyager mes enfants et moi entre le 15 juillet et le 15 août, seul moment de vacance professionnelle auquel j’ai droit. Cette compagnie ne doit pas, dans ce cas, garder mon argent. Je ne veux pas et surtout je ne peux pas attendre 18 mois avant d’avoir à nouveau mon argent. La RAM l’a débité de ma carte bancaire immédiatement tout en sachant qu’il est très probable qu’elle ne puisse pas respecter l’engagement de nous faire voyager. Garder mon argent, même une semaine après l’annulation des vols, constitue une prise en otage. Il faut que la RAM me rembourse mon argent immédiatement. J’en ai besoin pour planifier un voyage avec une autre compagnie plus responsable et plus honnête.
    Mon numéro de réservation est le S9LEEY. Les numéros de ticket de ma réservation sont les suivants: 1472415281855; 1472415281857 et 1472415281856.
    J’espère vraiment que la RAM finisse par faire ce qui est juste et normal vis à vis de quelqu’un qui lui a fait confiance. J’espère qu’enfin elle arrête de ne considérer que de pitoyables intérêts financiers. J’espère qu’elle mette un terme à son histoire du bon de voyage valable 18 mois qui lui sert d’alibi pour garder mon argent 18 mois. Cette histoire est une insulte envers la clientèle. Quand une procédure est malhonnête, la respecter est une imposture. Rendez-moi mon argent et à jamais!
    Le monde entier mérite de savoir qu’au moment où les gens luttent contre cette pandémie de la COVID-19, la RAM ne fait rien d’autre qu’orchestrer une fraude massive pour profiter d’une telle situation. C’est pitoyable!

  2. chevalier

    Nous allons rechercher les tortionnaires d’équidés les trouver et leur faire la même chose qu’ils ont fait à ces pauvres bêtes soyez en sûr on est payé pour cela puisque les flics s’en foutent un conseil planquez vous car on aura aucun sentiment et vous mourrez

  3. affligeant

    Vous ne savez que faire qu’une photo sur une page de deux pedes dans votre torchon ?

  4. emile

    bonjour

    le 13 janvier vous avez publie un article exclusif  » intitulé une salle de sport ..cabinet médical  »
    qui sont labéllisés ( Maison sport santé ) écrit par Mde ELSA MARI.

    d’aprés son article il y aurait 138 structures . sur le territoire, impossible de les trouver sur le site sports .gouve .fr ,pouvez vous m’aider a les situer.

    merci

  5. Christophe

    Bonjour, la réglementation sur les trottinettes électriques existe depuis 2002. Toutes personnes utilisant une trottinette électrique dépassant de construction les 6 kmh, c’est 1500 € d’amende.
    Cordialement

  6. Maryvonne

    Bonjour,
    Ceci est un message d’alerte pour les personnes voulant faire construire avec la société Ossature de France dirigée par M borget.En effet qu’elles s’attendent à vivre de longs mois de détresse psychologique et financière car ce monsieur est un escroc de plus récidiviste. Ne faites pas comme nous ne tombez pas dans le piège car notre galère dure depuis 14 mois et la fin n’est pas proche.

  7. marie

    bonjour
    deux accidents importante d’un enfant survenue dans un centre de loisirs de l’Essonne l’enfant a été victime d’un déplacement de la boite crânienne et deux vertèbres de déplacés et coupure de la joue et 2er accident traumatisme crânien l’accidenta 5 mois d’intervalle
    Pour eux ils ne rien a se reprocher ccdh prévenu et le maire qui de se sens pas responsable pour lui la sécurité est la

  8. Francis

    Bonjour,

    Ont m’a harcelé pour me réabonner, j’ai reçu 4 jours le Parisien et plus de nouvelle!!!
    Vous êtres que des nuls.
    Francis

  9. Bruno

    Bonjour je me permets de vous contacter j ai un soucis avec votre livreur qui livre à votre abonné et se permets de sonner à l interphone pour lui annonce qui a bien mis son journal dans sa boîte au lettre seul soucis c’est qui me réveille le matin car il appui sur mon interphone je l’es deja vue pour ce problème mais rien ni fait je vais donc porter plainte Cordialement

  10. Jean

    Bonjour.
    Les pensions de retraite AGIRC Arrco arrivent sur nos comptes bancaires. Le calcul auquel je me suis livré montre que le prélèvement CSG n’est pas de 1, 70 % comme annoncé, mais bel et bien de 1,85 % .
    Nous serions nous encore fait avoir ?